Le site

Le torrent des Ayes bercera vos nuits et permettra aux plus courageux de faire trempette dans ses vasques.

 Situé à 2000 m d’altitude, notre camp est installé dans un cadre préservé, au bord du torrent des Ayes, à proximité de la réserve biologique du Bois des Ayes.

 Le Bois des Ayes

 

Le Bois des Ayes est essentiellement constitué d’une cembraie – mélézein (pins cembro et mélèzes) à laquelle sont associés les rhododendrons et les myrtilles. Elle a la particularité d’abriter au delà de 2100 m d’altitude une cembraie pure. Elle présente tout particulièrement un intérêt faunistique avec la présence du casse-noix moucheté, de la chouette chevêchette, de la chouette de Tengmalm, et du tétras-lyre.

Plus d'information sur la réserve biologique du bois des Ayes sur le site d'Arnica Montana. Cliquez

La Randonnée

Depuis le refuge de la yourte, divers secteurs de montagne sont accessibles, des plus connus et fréquentés aux plus secrets :

Vers le sud

La montée au col des Ayes, en 500 m de dénivelé et 1h30 de marche, donne accès au Queyras, territoire de randonnée réputé. Les plus agiles peuvent de là, gravir les pentes qui mènent au Pic de Beaudouis, à 2843 m.

Au nord

Le GR5 descend aux chalets des Ayes, hameau d’alpage habité uniquement l’été, puis rejoint la vallée de la Durance, en cheminant à travers la belle forêt du Mélézin.

Vers l'ouest

Après le passage de la crête des Brusas vers 2400 m, le sentier redescend sur les discrets chalets de la Taure, puis donne accès au lac de l’Orceyrette, joyau dans lequel se reflètent les sommets rocheux tardivement enneigés: Pic de Haut Mouriare, de Maravoise ou des Chalanches, ou encore celui de Peyre-Eyraute à 2903 m.

 
A l'est

Il faudra un peu chercher pour trouver le discret sentier qui mène à la méconnue cabane de Prabeguy tout en offrant de belles vues sur la vallée des Ayes. Les plus téméraires pourront accéder ensuite, hors sentier et par des terrains peu aisés, au col de la Roya, qui domine les chalets de l’Izoard.

la cembraie des Ayes